Du lundi 19 au mercredi 28 décembre, Eurosport.fr dévoile son Top 10 des sportifs de l'année 2016. 25 membres de la rédaction ont pris part au vote, donnant chacun leur propre Top 10. Chacun des 25 votants donne 10 noms. Le premier reçoit dix points, le deuxième neuf points et ainsi de suite jusqu'au 10e, qui se voit attribuer un point. Les points sont ensuite cumulés. Ce mercredi, nous révélons le 1er de notre classement.

1. Usain Bolt

Sportifs de l'année 2016
Bolt, Griezmann et Leicester : vos vainqueurs des Eurosport Awards
30/12/2016 À 08:14
Points : 238
Citations : 25 (sur 25 votants)
Meilleur classement : 1er (18 votants)
Classement 2015 : 2e
Sport : Athlétisme
Pays : Jamaïque

Usain Bolt

Crédit: Panoramic

Pourquoi lui ?

Pékin avait été le lieu de son avènement. Londres celui de sa consécration. Rio restera son panthéon. Non pas que Bolt n'avait pas déjà trouvé sa place dans la légende de l'athlétisme mais, au Brésil, le Jamaïcain a réussi ce qui semblait encore impensable au commun des mortels avant qu'il ne crève l'écran en 2008 et ne prenne toute la place dans le paysage de l'athlétisme mondial. Le triplé 100 mètres, 200 mètres, 4 x100 mètres : Usain Bolt ne l'a pas réussi une fois. Ni deux. Mais trois fois. Implacable, le Jamaïcain l'aura été durant huit ans, mis à part du côté de Daegu où sa nervosité lui aura coûté une médaille mondiale sur la ligne droite.
Un détail dans son histoire. Et pas grand-chose finalement au vu de ses accomplissements et d'une année 2016 où le sprinteur de 29 ans aura couru derrière un seul but : boucler la boucle et réussir sa sortie olympique. Le Bolt de Rio n'était plus le Bolt de Pékin ou des Mondiaux de Berlin, ses chronos en sont la preuve irréfutable, mais la bête de scène, la star du tartan, n'a pas pali sous le poids des ans. Durant les Jeux Olympiques, le roi Usain a assuré la vente et l'après-vente. Malgré une préparation perturbée par une blessure à la cuisse durant les "trials" jamaïcains, le recordman du monde du 100, 200 et 4x100 a réussi son pari carioca et ne s'est jamais dépareillé de son sourire ni de sa simplicité. Si tant est qu'un extraterrestre puisse encore l'être.

Usain Bolt aux JO de Rio

Crédit: AFP

Face à Andre de Grasse, le futur annoncé du sprint, Bolt a bien rigolé en demi-finale du 200 mètres. Contre Justin Gatlin en finale du 100, il a une nouvelle fois revêtu la tunique du super-héros de l'athlétisme mondial, luttant contre le super vilain américain, revenu des affres du dopage. Vous l'aurez compris, le rayonnement de Bolt a dépassé sa propre cause. Et ses trois titres olympiques supplémentaires lui ont offert une place dans l'éternité, à côté des mythes Nurmi et Lewis, elles aussi sacrées neuf fois aux Jeux.
Profitez de lui tant qu'il est encore temps. Dans deux ans, grand maximum, ce sera terminé. Un dernier crochet par les Mondiaux de Londres en 2017 et - peut-être - une année 2018 en guise de tour d'honneur mondial. Après, le grand Usain rangera ses pointes. A jamais. Déjà. C'est passé vite. Comme ses courses.

Son année en 5 dates

  • 1er juillet : Touché à la cuisse, Bolt renonce à la finale du 100 mètres des qualifications jamaïcaines. Un mois de demi avant les Jeux, le timing est loin d'être idéal.
  • 18 août : 19''78. Le temps est presque modeste pour lui. D'ailleurs, il est accueilli par une moue quelque peu boudeuse. Mais qu'importe : Usain Bolt garde sa couronne sur 200 mètres et s'approche du nirvana.
  • 2 décembre : Usain Bolt est désigné athlète de l'année par l'IAAF. C'est la sixième fois de sa carrière. "Gagner une sixième année signifie autant pour moi que la première fois", lance-t-il.
https://i.eurosport.com/2016/12/27/1993322.jpg
Sportifs de l'année 2016
Palmarès du Sportif de l'année : Bolt puissance 4
28/12/2016 À 13:43
Sportifs de l'année 2016
Fourcade 12e devant Djokovic : découvrez le classement complet
28/12/2016 À 14:56