Reportés en raison de la pandémie de coronavirus, les Jeux Olympiques de Tokyo ont lieu cette année, du 21 juillet au 8 août 2021. Avec près de 11000 athlètes 33 sports, dont cinq nouveaux au programme, l'été sera riche au Japon.
Les Jeux Olympiques de Tokyo seront à suivre en direct et en intégralité sur toutes les plateformes Eurosport, du 21 juillet (avec les premiers matches de football) au 8 août prochain.
Tokyo 2020
L'Ukraine a organisé des contrôles antidopage aléatoires... qui ne l'étaient pas
27/10/2021 À 06:21

Les infos indispensables

Cérémonie d'ouverture

La tâche s'annonçait difficile. Le défi était immense. Dans un contexte aussi lourd, et dans un stade vide ou presque, les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo sont tout de même parvenus à faire de la cérémonie d'ouverture un moment festif et réussi. Ce vendredi 23 juillet, l'Empereur du Japon Naruhito a déclaré ouverts les Jeux de la 32e Olympiade.
Au bout d'un spectacle de plus de 3h30 sobre et axé sur les nouvelles technologies, c'est la star du tennis Naomi Osaka qui a eu l'honneur d'enflammer la vasque olympique, dans le superbe stade de la capitale, fraîchement rénové pour l'évènement. Avant-dernière à défiler durant la "Parade des Nations", la délégation française a fait le show, emmenée par ses deux porte-drapeaux Clarisse Agbegnenou et Samir Aït Saïd.

Un salto d'Aït Saïd et de la joie : les Bleus ont fait le show lors de la cérémonie

Horaires des épreuves

Il y a sept heures de décalage horaire entre Paris et Tokyo. La grande majorité des épreuves de ces Jeux Olympiques débutera à 1h du matin (heure française) pour se terminer vers 15h (toujours heure française).

Bach, à propos des JO de Tokyo : "Ces Jeux seront la lumière au bout du tunnel"

Où suivre les JO de Tokyo ?

Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021 seront à suivre en direct et en intégralité sur l'ensemble des plateformes d'Eurosport (Eurosport 1 et 2, Eurosport.fr et l'application Eurosport). Vous pouvez vous abonner à Eurosport ici.

Les moments forts des Jeux de Tokyo :

Les horaires des événements sont indiqués en heure française.

Mercredi 21 juillet 2021

Les Jeux ont débuté ! Des matches de softball et de football, avec une première sensation de taille. La défaite des Etats-Unis face à la Suède. Un lourd revers sur le score de 3-0.

Surprise ! Les Américaines battues d'entrée par la Suède

Jeudi 22 juillet 2021

Le tournoi de football masculin a bien mal débuté pour l'équipe de France, qui a été corrigée par le Mexique (4-1). Porté par un triplé de Richarlison, le Brésil s'est pour sa part imposé face à l'Allemagne (4-2).

Naufrage défensif et grosse fessée d’entrée : le résumé de la débâcle française

Vendredi 23 juillet 2021

C'est le premier moment fort du grand-rendez vous de l'année. Aux côtés du président du Comité International Olympique Thomas Bach, sa Majesté l'Empereur du Japon Naruhito a déclaré ouverts les Jeux de la 32e Olympiade de Tokyo 2020. Son père, Akihito, avait ouvert les Jeux d'hiver de Nagano en 1998 et son grand-père, Hirohito, les Jeux d'été de Tokyo en 1964 et ceux d'hiver de Sapporo en 1972.

L'empereur Naruhito : "Je déclare les Jeux de la 32e olympiade de Tokyo 2020 ouverts"

Samedi 24 juillet 2021

Une première médaille pour la délégation tricolore ! Elle est arrivée du judo, avec Luka Mkheidze (-60kg). Le Français prend part à ses premiers Jeux Olympiques et n'a pas déçu. Sur la route, c'est un Equatorien qui a brillé, Richard Carapaz, sacré champion olympique de cyclisme.

Une ultime pénalité pour une joie intense : comment Mkheidze a décroché le bronze

Dimanche 25 juillet 2021

Première médaille d'or pour la délégation tricolore grâce à Romain Cannone en escrime ! Deuxième médaille pour le judo français avec Amandine Buchard (argent). Du côté des satisfactions, l'équipe de France de basket a vaincu Team USA (83-76) comme en 2019, et les Bleus du football ont miraculeusement vaincu l'Afrique du Sud dans un match fou (4-3).

La première Marseillaise a résonné à Tokyo : le podium de Cannone

Lundi 26 juillet 2021

Beaucoup de déceptions... mais deux nouvelles médailles pour la France. Après un enchaînement de désillusions en début de journée chez ses compatriotes, la judokate Sarah-Léonie Cysique a décroché l'argent dans la catégorie -57kg, même si c'est une décision arbitrale rare qui a brisé son rêve de médaille d'or. En escrime, Manon Brunet a sauvé les meubles en décrochant le bronze au sabre.

Mardi 27 juillet 2021

Impossible de passer à côté du premier titre olympique de Clarisse Agbegnenou qui a apporté à la France sa deuxième médaille d'or. Les Bleus ont ensuite récupéré une septième breloque grâce à Althéa Laurin, en bronze en Taekwondo.
Cette journée a été marquée par le retrait en pleine compétition de Simone Biles, lors du concours par équipes en gymnastique artistique, pour des problèmes liés à son mental. Naomi Osaka, qui avait allumé la vasque olympique, a été éliminée du simple dames en tennis.

De la chute de Ferrand-Prévot à l'avénèment d'Agbegnenou : le film de mardi

Mercredi 28 juillet

Une journée en dents de scie pour la délégation française. Du côté des bonnes nouvelles, la France a obtenu son troisième titre olympique grâce à la paire Androdias-Boucheron en deux de couple tandis que les Bleus du basket et du hand se sont assurés une place en quarts de finale. Au contraire, les féminines du basket 3x3 ont échoué au pied du podium et les Bleus du football sont sortis par la toute petite porte après une humiliation contre le Japon (0-4).

Titre au finish, Humbert frappe fort, les basketteurs confirment : le top 5 des Bleus

Jeudi 29 juillet

L'équipe de France olympique a récolté trois nouvelles médailles, toutes en argent. En aviron, Laura Tarantola et Claire Bové ont ouvert le bal en deux de couple poids léger. Puis, en judo, Madeleine Malonga a été battue en finale des -78 kilos. L'équipe de France de fleuret a aussi été battue en finale de l'épreuve par équipes, par la Comité Olympique Russe, mais elle a ramené une première médaille depuis 1984.

Une médaille très attendue, l'aviron et le judo en argent : notre Top 5 des Bleus

Vendredi 30 juillet

La France attendait une moisson de médailles, elle n'a finalement eu "que" deux médailles... en bronze. Attendus au tournant en catégories reines, Teddy Riner et Romane Dicko n'ont pas décroché le titre olympique sur les terres du judo. Riner a décroché le bronze et une quatrième médaille olympique. Dicko a elle décroché sa première médaille olympique à 21 ans.

"Niveau mental, Douillet et Riner, ce sont des 'Dexter' du judo, ils ne sont pas là pour rigoler"

Samedi 31 juillet

Quelle journée ! Au lendemain d'une journée dont on attendait plus de médailles, la délégation tricolore s'est extrêment bien relancée. Le bilan ? Six nouvelles breloques, dont quatre en argent... Et, surtout, un titre absolument mémorable, avec la victoire sensationnelle du judo à l'épreuve mixte par équipes. Picon, Goyard, les Bleues du rugby à 7 et les sabreuses ont eux aussi consolidé le bilan tricolore. Le relais mixte de triathlon avait lancé ce très beau samedi.

Le judo à la folie, de l’argent à foison : le Top 5 de samedi des Bleus

Dimanche 1er août

Le jour du seigneur a porté ses fruits pour la France. L'équipe masculine du fleuret, déesse de la piste, s'est vengée des Jeux de 2016 en écrasant le Comité olympique russe en finale. Voilà la 5e médaille d'or tricolore. Florent Manaudou, ex-Dieu du bassin, s'est paré d'un argent au goût si délicieux - même s'il n'a rien pu faire pour saborder les plans de Caeleb Dressel, désormais quintuple médaillé d'or à Tokyo - après un hiatus dans sa carrière. Et puis les Dieux du tartan ont eux aussi étincelé, offrant une place dans l'éternel à Marcell Jacobs, nouveau patron du 100m, à Yulimar Rojas, nouvelle recordwoman mondiale du triple saut (15,67m), et au duo Mutaz Essa Barshim et Gianmarco Tamberi, qui ont choisi d'être co-champions olympiques de la hauteur.

Le come-back de Manaudou, le sacre doré des fleurettistes, l’athlétisme en folie : le film du jour

Lundi 2 août

Une journée mitigée pour la délégation tricolore. Certes, Jean Quiquampoix a décroché une magnifique médaille d’or au tir rapide à 25m. Mais le porte-drapeau Samir Aït-Saïd a échoué au pied du podium alors que Koumba Larroque s'est fait sortir dès le 1er tour en lutte. En football, les Américaines se sont fait sortir alors que le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, recordman du monde et champion olympique en 2016, a été éliminé en demi-finale du 400 m. La Néerlandaise Sifan Hassan a elle réussi la première étape de son incroyable pari en étant sacrée championne olympique du 5000 m.

Un pistolet d'or, un bronze hippique et la détresse d'Aït-Saïd : le film du jour

Mardi 3 août

La course du siècle pour débuter. Un crève-cœur pour terminer. En ce mardi, c’est le stade olympique qu’il fallait surveiller, avec le record du monde extraordinaire sur le 400m haies signé Karsten Warholm après un duel de légende avec Rai Benjamin. En fin de journée, "Mondo" Duplantis a remporté sans surprise le concours à la perche où le pauvre Renaud Lavillenie, touché, n’aura pas pu défendre toutes ses chances. Toujours aussi rapide, Elaine Thompson-Herah s’est offert le doublé sur 200m. Mais la reine du jour s’appelait Simone Biles, en bronze à la poutre pour son grand retour. Côté français, les pistards Florian Grengbo, Sébastien Vigier et Ryan Helal sont allés chercher le bronze en vitesse par équipes tandis que les Bleus du basket ont validé leur place dans le dernier carré, imités dans la foulée par ceux du volley et leur coach fou.

Duel de titans, course du siècle : revivez le moment d'histoire en vidéo

Mercredi 4 août

C’était l’attraction du jour et ce fut une grimace. Touché au dos, Kevin Mayer n’a pu défendre ses chances comme il l’aurait aimé dans cette première journée du décathlon, qu’il boucle à la 5e place. Devant lui, Damian Warner est parti pour un carnage. Côté bleu, la matinée a été animée par le bronze du duo Lecointre-Retornaz en 470. En sport co, le carton plein continue avec les qualifications des basketteuses et handballeuses françaises en demi-finale. Sur le 200m, le nouveau roi s’appelle de Grasse.

19"62, De Grasse sacré sur un 200m explosif : sa course en vidéo

Jeudi 5 août

Une journée mémorable, tout simplement. Hand, basket, volley : toutes les équipes masculines se sont qualifiées pour une grande finale olympique. Du jamais vu pour le sport français. Et en prime, Kevin Mayer est allé chercher la médaille d'argent au bout d'un décathlon bien mal engagé mais parfaitement bouclé. Autre très grosse satisfaction du jour : le titre olympique enlevé par le karatéka Steven Da Costa. Benjamin Thomas, lui, a échoué au pied du podium de l'omnium. Il était pourtant le grand favori.

Tous en finale, Mayer en argent, Da Costa en or : le film du jour

Vendredi 6 août

Une journée mitigée pour les Bleus. Yohann Diniz a raté sa sortie olympique en abandonnant le 50 km marche. Et ça a lancé une journée mitigée pour la délégation française. Ensuite, Elodie Clouvel (6e) a vu ses rêves de titres d'or en pentathlon. Et les basketteuses tricolores ont échoué face au Japon (87-71) en demies. Heureusement, les handballeuses ont été au rendez-vous et ne sont plus qu'à une marche de l'or, après leur succès contre la Suède (29-27). Bronzée sur le 400 m remporté par Shaunae Miller, Allyson Felix a elle accroché une dixième médaille olympique, ce qui fait d'elle l'athlète féminine la plus décorée aux JO. Elaine Thompson-Herah a signé un triplé historique pour égaler Florence Griffith-Joyner, dernière athlète à avoir réussi le triplé 100m, 200m, 4x100m aux JO de Séoul en 1988. Enfin, Marcell Jacobs et l'Italie ont surpris tout le monde en finale du relais 4x100m.

Entre défaillances et ravito raté, ce n'était pas la der dont il rêvait : le cauchemar de Diniz

Samedi 7 août

Une journée dans l’histoire du sport français. Et l’après-midi la plus dingue de ces JO. En 71 minutes, le France du handball et celle du volley-ball ont rapporté l’or à la maison, dans des finales aux scénarii dingues et à l’émotion folle. Face au Danemark, les Immortels français sont allés chercher un troisième titre olympique avant que la bande à Earvin Ngapeth ne fasse chavirer tout le pays face au Comité olympique russe dans un dernier set de légende. Plus tôt dans la journée, les Bleus du basket avaient raté le carton plein tricolore mais avaient regardé le Team USA dans le blanc des yeux en finale. Basket toujours, les basketteuses ont su trouver les ressources pour repartir au combat et accrocher une belle médaille de bronze. Médaille tricolore toujours, le duo Benjamin Thomas – Donavan Grondin s’est paré de bronze dans l’épreuve de l’américaine. Bref, une journée complètement folle qui restera.

Filouterie de génie et explosion de joie : comment la France a été sacrée

Dimanche 8 août 2021

  • Cérémonie de clôture – à partir de 13h
  • Athlétisme : marathon (H) – à partir de 0h
  • Basket-ball : finale (F) – à partir de 4h30
  • Boxe : finales poids léger (H/F), poids moyen (F), poids super lourd (H) – à partir de 7h
  • Cyclisme sur piste : finales Keirin (H), Omnium (F), Sprint (F) – à partir de 3h
  • Gymnastique rythmique : finale concours multiple par ensembles (F) – à partir de 4h
  • Handball : match pour la 3e place et finale (F) – à partir de 4h
  • Volleyball : match pour la 3e place et finale (F) – à partir de 2h30
  • Water-polo : match pour la 3e place et finale (H) – à partir de 2h30

Cérémonie de clôture

Les Jeux de Tokyo fermeront leurs portes le 8 août 2021. La cérémonie débutera à 20h heure locale (13h heure française) et sera marquée par la passation du drapeau olympique à Pékin, qui accueillera les prochains Jeux olympiques d'hiver, du 4 au 20 février 2022.

Cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Rio 2016

Crédit: Panoramic

Tokyo 2020
Macron a décoré les médaillés de Tokyo et vise le "Top 5" lors de Paris 2024
13/09/2021 À 19:20
Tokyo 2020
Légion d'honneur et ordre national du Mérite : Les médaillés français à Tokyo récompensés
10/09/2021 À 07:31