Mercredi 2 février

La compétition a démarré à Pékin ! Au Centre aquatique national, les premiers matches du tournoi mixte de curling, une nouveauté cette année, ont eu lieu. La Grande-Bretagne a remporté le premier match face à la Suède (9-5) alors que les Etats-Unis ont fait durer le suspense face à l'Australie (6-5). Succès aussi pour la République sur la Norvège (7-6) et de la Chine sur la Suisse (7-6).

Jeudi 3 février

Pékin 2022
Des ralentis à gogo pour revivre les plus belles images des Jeux Olympiques de Pékin 2022
25/02/2022 À 15:16
On l'attendait même si on ne doutait pas de sa réussite : Perrine Laffont a parfaitement débuté ses Jeux Olympiques en prenant la deuxième place des qualifications en Bosses. La Championne olympique en titre n'a été devancée que par Jakara Anthony. Chez les Hommes, une place moins bien pour Benjamin Cavet (3e) mais une qualification tranquille pour la finale. A noter, en hockey sur glace, le carton du Canada face à la Suisse chez les femmes (12-1).

Laffont lance parfaitement ses JO : son run de qualification en vidéo

Vendredi 4 février

Les Jeux ont été officiellement lancés vendredi à Pékin. Le président chinois Xi Jinping a déclaré officiellement ouverts les Jeux d'hiver, vendredi dans le Stade national de la capitale, lors d'une cérémonie sobre et haute en couleurs, avec de nombreux effets spéciaux. Lors du défilé des délégations d'athlètes, les Bleus ont tranché en apparaissant en forme de V, pour symboliser leur détermination à briller. La skieuse de fond Dinigeer Yilamujiang, née au Xinjiang, a été la dernière porteuse de la flamme avec son compatriote Zhao Jiawen.

Pas de vasque mais la flamme olympique hissée dans un gros flocon : revivez le moment fatidique

Samedi 5 février

La délégation française n'a pas attendu sa première médaille trop longtemps. Comme on pouvait s'y attendre, c'est du côté du biathlon que les Bleus ont brillé. Une course folle, véritables montagnes russes, pour un bonheur argenté. Anaïs Chevalier-Bouchet, Julia Simon, Emilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet ont été devancés par la Norvège de Johannes Boe. Pour Benjamin Cavet, ça s'est un peu moins bien passé puisque le Tricolore s'est classé 4e de la finale des bosses.

Les biathlètes en argent, Cavet au pied du podium en ski de bosses : retrouvez le film du jour

Dimanche 6 février

L'attente était grande, la déception l'est encore plus. Qualifiée pour la super finale en ski de bosses, la tenante du titre Perrine Laffont avait l'occasion de réaliser un doublé historique. Malheureusement pour la Française, même le podium lui a échappé, pour moins de quatre dixièmes. Du côté des fondeurs, pas de miracle puisque le meilleur tricolore, Clément Parisse, s'est classé 10e, tandis que Maurice Manificat n'a pu prendre que la 23e place. . La descente messieurs a, elle, été repoussée à lundi (5h) en raison de forts vents.

Historique pour la Nouvelle-Zélande, un vent perturbateur et la déception Laffont : Le film du jour

Lundi 7 février

Et de deux, et de trois ! Avec l'argent pour Johan Clarey sur la descente et pour Anaïs Chevalier-Bouchet sur l'Individuel, l'équipe de France a fait grimper à trois son nombre de médailles à Pékin. Le titre se fait attendre mais après trois jours de compétition, le bilan est honorable. Dans la nuit Tess Ledeux s'est qualiffiée pour la finale du Big Air, contrairement à Antoine Adelisse chez les hommes. A noter aussi, le premier scandale de ces Jeux Olympiques avec la disqualification de cinq participantes lors du concours mixte du saut à skis. Ireen Wüst a elle remporté sa 12e médaille aux JO, la sixième en or, en remportant le 1500m en patinage de vitesse.

Clarey et Chevalier en argent, Worley se loupe sur le géant : retrouvez le film du jour

Mardi 8 février

Enfin une médaille d'or pour les Bleus ! Et elle est venue du biathlon, où Quentin Fillon Maillet est devenu, sur l'individuel, le cinquième biathlète tricolore à décrocher la plus belle des breloques. L'équipe de France a donc fait grimper à cinq son nombre de médailles à Pékin, puisque Tess Ledeux a décroché l'argent dans la nuit. Longtemps en tête du Big Air, la skieuse acrobatique s'est finalement inclinée après le dernier saut de la Chinoise Elieen Gu, qui s'est imposée dans un mouchoir de poche malgré le double cork 1620 de la Française. Alexis Pinturault, lui, s'est contenté de la 11e place dans un Super-G remporté par Matthias Mayer, déjà doré à Pyeongchang sur la spécialité. Ester Ledecka, sacrée en snowboard alpin comme en 2018, s'est elle ouvert les portes d'un quadruplé inédit.

La joie de Fillon Maillet, l'argent de Ledeux et la déception des fondeurs : c'est le film du jour !

Mercredi 9 février

L'équipe de France est décidément abonnée aux médailles d'argent ! Après celle du relais mixte en biathlon, de Tess Ledeux en Big Air et de Johan Clarey en descente, c'est Chloé Trespeuch, en snowboard cross, qui a ajouté sa pierre à l'édifice. Déception en revanche pour Julia Pereira de Sousa qui a chuté en demi-finale après une bousculade. Chez les autres nations, Petra Vlhova a triomphé d'un slalom où Mikaela Shiffrin est sorti en première manche.

La belle médaille de Trespeuch, la première Marseillaise qui retentit : le film du jour

Jeudi 10 février

Seulement onzième du Super-G, Alexis Pinturault a vécu un cauchemar en combiné, une épreuve où il était pourtant favori. Alors qu'il jouait son va-tout sur le slalom pour tenter d'arracher une médaille, le skieur de Courchevel a enfourché et a donc été éliminé. Qui plus est, il s'est légèrement blessé à l'épaule, faisant redouter le pire avant le géant. Sale journée pour le Français. Tout le contraire de celle vécue par la snowboardeuse américaine Chloé Kim, sacrée une deuxième fois consécutive en halfpipe, tandis que son compatriote Nathan Chen a décroché sa première médaille d'or olympique.

Kim vole sur son snowboard, Pinturault rate le coche : le film du jour

Vendredi 11 février

Ce n'était, de nouveau, pas un jour pour le camp tricolore. Anaïs Bescond (9e) mais surtout Julia Simon, Justine Braisaz-Bouchet et Anaïs Chevalier-Bouchet, toutes hors du Top 20, ont complètement manqué le sprint du biathlon. Tessa Worley a de son côté pris une décevante 19e place sur le Super-G. En short-track, Sébastien Lepape a décroché son billet pour les quarts de finale, alors que Quentin Fercoq a pris la porte. Hugo Lapalus s'et lui offert une 7e place sur le 15km classique du ski de fond, alors que Maurice Manificat a terminé 12e et Richard Jouve 49e. Parmi les images fortes de la journée, on retiendra le doublé de Nils van der Poel en patinage de vitesse, la dernier run de la carrière de Shaun White, qui a vu Ayumu Hirano s'imposer, et bien sûr le contrôle antidopage positif de Kamila Valieva.

Adieux d’une légende, record du monde et camouflet pour les Bleues : le film du jour

Samedi 12 février

Une nouvelle médaille pour la délégation tricolore. Une nouvelle médaille pour Quentin Fillon Maillet. Deuxième du sprint derrière Johannes Boe, le biathlète tricolore a décroché une nouvelle breloque, la sixième en argent pour le clan français. Avant cela, les deux duos de snowboarders n'ont rien pu faire sur l'épreuve mixte en raison de gros problèmes de glisse. Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis ont, eux, fait un grand pas vers leur première médaille d'or olympique en illuminant la patinoire sur la danse rythmique, nouveau record du monde à la clé. Côté ski, Alexis Pinturault a rassuré sur l'état de son épaule, Sofia Goggia sur celui de son genou, et Mikaela Shiffrin a laissé entendre qu'elle disputera la descente.

Départ parfait pour Cizeron et Papadakis, Fillon Maillet en argent : retrouvez le film du jour

Dimanche 13 février

Trois médailles ! Quel dimanche pour les Bleus. Quentin Fillon Maillet a décroché son deuxième titre des Jeux et sa 4e médaille au total à Pékin. Un bilan exceptionnel pour le Français, qui rentre dans l'histoire de son sport et du pays. Avant lui, le relais 4x10 kilomètres avait glané une belle médaille de bronze, la France a entretenu une bonne habitude qui dure depuis Sotchi en 2014. Mathieu Faivre, champion du monde en titre, avait lui ouvert le bal en Slalom Géant. Dans des conditions climatiques des plus difficiles, le Français avait pris le bronze en matinée.

Fillon Maillet encore en or, Faivre et le ski de fond en bronze : le film du jour à Pékin

Lundi 14 février

Enfin, ils l’ont décroché ! Les patineurs français Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis se sont imposés haut la main lors du programme libre pour obtenir l’or olympique, le troisième de la France aux Jeux de Pékin, et le seul qui manquait à leur immense palmarès. L’or, c’est aussi ce après quoi court la skieuse Tess Ledeux en slopestyle. Battue par Eileen Gu sur le Big Air, la médaillée d’argent s’est fait peur en qualification mais est finalement passée tranquillement en finale. En monobob, la Française Margot Boch, loin du podium, s’est contentée d’une 11e place. Bonne nouvelle pour Kamila Valieva, qui a été autorisée à participer au programme individuel en patinage artistique par le TAS, malgré un contrôle antidopage positif en décembre.

Le sacre pour le patinage, la frayeur pour Ledeux et la promesse Boch : le film du jour

Mardi 15 février

Cinq sur cinq pour Quentin Fillon Maillet ! Le biathlète français a décroché, en compagnie de Fabien Claude, Emilien Jacquelin et Simon Desthieux, la médaille d'argent sur le relais, remporté par la Norvège. La star, c'était l'équipe. Mais QFM a rejoint Julien Brulé et Roger Ducret dans la catégorie des sportifs français à cinq médailles dans une même édition des Jeux. Remarquable. Toujours dans le camp tricolore, Tess Ledeux a déçu sur l'épreuve du slopestyle avec une 7e place finale. L'autre moment fort de la journée était le programme court du patinage artistique, dominé par la très controversée Kamila Valieva.

Le relais français en argent, l'exploit de Goggia et la déception pour Ledeux : le film du jour

Mercredi 16 février

Une journée encore dorée ! Vingt ans après Jean-Pierre Vidal, Clément Noël a décroché le titre olympique sur le slalom. Un incroyable exploit qui est venu contraster la décevante sixième place des relayeuses françaises en biathlon et de la 7e position du duo Jouve-Lapalus en ski de fond. Le Canada et la Corée du Sud ont été titrés en short-track tandis que l'Américain Alexander Hall a dominé la finale de ski acrobatique. La journée a également été marquée par une déclaration forte du président de l'Agence mondial Anti-Dopage sur l'affaire Valieva.

Un Noël en Or, les relayeuses bleues déçoivent : le film du jour

Jeudi 17 février

Cela restera comme l'image la plus marquante de ces Jeux. Après avoir dominé le programme court mardi, Kamila Valieva s'est écroulée sur le programme libre. Quatrième au final, après avoir chuté deux fois, elle a laissé la couronne à sa partenaire d'entraînement Anna Shcherbakova. Autre image marquante, la nouvelle sortie de piste de Mikaela Shiffrin, en combiné, remporté par Michelle Gisin. L'Américaine va donc quitter Pékin sans la moindre médaille. Côté tricolore, Kévin Rolland s'est qualifié pour la finale du halfpipe, trois ans après sa grave chute.

Shiffrin et Valieva s’effondrent, Rolland en finale de halfpipe : le film du jour

Vendredi 18 février

La France attendait Quentin Fillon Maillet. Elle a eu Justine Braizaz-Bouchet. La Française a dominé la mass start vendredi et est devenue championne olympique. QFM, lui, n'est pas parvenu à décrocher une sixième médaille dans cette quinzaine d'exception. Elle aurait fait de lui l'athlète le plus médaillé sur une édition des Jeux d'hiver. Quatrième, il a laissé Johannes Boe décrocher son quatrième titre olympique à Pékin (et sa cinquième médaille au total). On espérait des étincelles en skicross. Finalement, la France n'a pas brillé. Déjà titrée sur le Big Air et médaillée d'argent sur le Slopestyle, Eileen Gu a décroché la médaille d'or en survolant la finale de halfpipe.

La divine surprise Braisaz-Bouchet, Gu majestueuse, Boe vs Fillon Maillet : le film du jour

Samedi 19 février

Le programme de samedi a été fortement perturbé par les fortes rafales de vent du côté de Pékin. Attendu comme un potentiel grand moment pour la délégation tricolore, le slalom parallèle par équipes a été reporté à dimanche, sans grande certitude qu'il puisse se tenir, d'ailleurs. En ski de fond, le 50km libre messieurs s'est lui transformé en 30km, remporté par le Russe Alexander Bolshunov. Pour le reste, on retiendra notamment la belle victoire du couple de patineurs chinois Sui Wenjing / Han Cong, qui a devancé les Russes. La Suède a dominé la Grande Bretagne en finale du curling chez les hommes, tandis que les Allemandes Laura Nolte et Deborah Levi ont remporté le titre olympique de bob à deux. Côté tricolore, Kevin Rolland a terminé 6e d'une finale de halfpipe remportée par le Néo-Zélandais Nico Porteous.

Rolland en mode résilience, vent glacial et larmes : revivez le film du jour

Dimanche 20 février

Après des Jeux chaotiques et loin de leurs attentes, ni le Français Alexis Pinturault ni l'Américaine Mikaela Shiffrin ne sont parvenus à terminer sur une bonne note lors du slalom parallèle mixte par équipes. Le premier a vu son équipe se faire surprendre, pour 2/100es, en quart de finale par la Norvège, qui a joué un mauvais tour à la leader du classement général de la Coupe du monde lors du match pour la troisième place. La fondeuse Thérèse Johaug, elle, a conclu en beauté ses derniers Jeux, avec une troisième médaille d'or à Pékin, sur le 30 km libre, tandis qu'en curling, la Grande-Bretagne a décroché sa première médaille d'or de la quinzaine olympique in extremis et que la Finlande a surpris la Russie en hockey sur glace. De bien meilleures performances que les Bleus du bob à 4.

Un finish au couteau et une cruelle élimination pour les Bleus

Pékin 2022
Guerre en Ukraine : le CIO accuse Moscou d'avoir violé la trêve olympique
24/02/2022 À 13:47
Pékin 2022
"Il est champion olympique !" Quand les commentateurs d'Eurosport s'enflamment à travers l'Europe
23/02/2022 À 10:48